Informations pour clubs et comités départementaux


Retour sur l’inquiétude des clubs mise en avant lors des questions diverses pendant l’assemblée générale du Comité National Olympique et Sportif Français, ce samedi 22 février 2020. Suite à cette problématique (baisse ou non fidélisation du nombre de licenciés dans les clubs et notamment des jeunes), Christian Vandenberghe (président de la LIFA) et Bénédicte Ouvry (présidente de la ligue Aviron Normandie ) ont participé à ce séminaire organisé par le CNOSF en faveur du développement des pratiques sportives. Le CNOSF a présenté plusieurs chiffres clés très intéressants. En effet, aujourd’hui on dénombre 16.5 millions de licenciés et 29.5 millions de pratiquants toutes disciplines confondues. On recense également 165 000 associations sportives affiliées à une fédération sur les 317 000 associations sportives déclarées.

Les points importants mis en avant lors de ce séminaire: 
– tous les sports sont impactés par la baisse du nombre des licenciés même la fédération française de football après la coupe du monde de 2018 (d’après le DTN football présent à ce séminaire). Les causes de cette diminution flagrante sont multiples: pour nos jeunes, apparitions de nouvelles pratiques, émergence du digitale (réseaux sociaux, applications, internet), manque d’implication des Français(es) dans une pratique sportive en particulier (les Français(es) pratiquent en moyenne 3 activités sportives différentes en un an). 
– modification du mode de pratique. 50% des pratiques sportives se font aujourd’hui en milieu naturel (dans des parcs , squares, rues,..) dont 40% en pratique autonome. 40% pratiquent dans une installation sportive (dans une salle de sport, gym….) dont 25% en coaching personnalisé. 
40% pratiquent dans une installation sportive (dans une salle de sport, gym….) dont 25% en coaching personnalisé.

Néanmoins, certaines disciplines arrivent tout de même à avoir une hausse de licenciés. Plusieurs raisons ont été mises en avant: 
– 74% de ces disciplines s’adaptent aux attentes des pratiquants 
– 69% d’entre elles attirent de nouveaux publics 
– 36% ont de bons résultats des équipes de france 
– 21% d’entre elles modernisent la pratique 
– 17% proposent une offre suffisante de service 
– 12% ont un nombre suffisant d’encadrants

La LIFA, en 2019 a augmenté ses licenciés de 3% par rapport à 2018. Cette hausse s’explique par une diversification de notre pratique: forte augmentation des licences indoor (+23%), des licences universitaires et découverte (+22%). Ce constat répond aux explications données lors de ce séminaire. En effet, l’aviron indoor est une nouvelle pratique qui correspond aux tendances actuelles (le sport en salle et connecté) et les licences découvertes cadrent parfaitement bien au nouveau mode de consommation (le sport à la carte).


Denis Masséglia (président du CNOSF),  Bénédicte Ouvry (présidente ligue normandie aviron), Christian Vandenberghe (président de la LIFA).